Cardiomégalie

кардиомегалия фото La cardiomégalie est un changement dans la forme, les paramètres et la masse totale du cœur vers une augmentation de ces paramètres, qui est la manifestation des principaux changements cardiaques chroniques, et parfois extra-cardiaques. Dans la plupart des situations, ce terme ne signifie pas une unité nosologique distincte, mais un syndrome. La cardiomégalie peut être à la fois congénitale et acquise, donc cette pathologie peut se produire chez les patients de différentes catégories d'âge.

Causes de la cardiomégalie

La variante idiopathique de la cardiomégalie est une rareté, mais maintenant, en raison de l'utilisation de méthodes de diagnostic de haute précision, même la cardiomégalie du fœtus peut être détectée. L'apparition de la cardiomégalie de la forme congénitale est provoquée par des facteurs génétiques héréditaires et, par conséquent, la prévision concernant la préservation de la qualité de vie normale de cette catégorie de patients est extrêmement douteuse.

Les principaux facteurs de provocation dans la formation de la forme cardiomégalique acquise sont divers changements pathologiques au cœur d'une nature organique et non organique. Un fait remarquable est que la cardiomégalie est principalement causée par des maladies accompagnées d'une cardio-hémodynamique, y compris une maladie cardiaque valvulaire, une hypertension et diverses formes de cardiomyopathies (alcooliques, toxiques, dilatées, constrictives). Dans une moindre mesure, les paramètres du cœur changent avec les maladies organiques, car le développement d'une cardiosclérose même massive n'affecte pas l'état des cavités et la masse musculaire du cœur. Malgré le fait que récemment, il y a eu une diminution de l'incidence de l'incidence de la myocardite infectieuse, tous les changements pathologiques qui se produisent dans cette pathologie provoquent le développement de la cardiomégalie dans les plus brefs délais.

En outre, il ne faut pas oublier la variante physiologique de la cardiomégalie, qui se produit chez des personnes de type hypersthénique et des sportifs professionnels. L'augmentation et l'extension des fibres musculaires cardiaques dans cette situation est un mécanisme compensatoire et ne doit pas être considérée comme une pathologie.

À l'heure actuelle, la pratique cardiologique montre une augmentation significative de l'incidence de la cardiomyopathie de la genèse alcoolique, ce qui provoque inévitablement le développement de la cardiomégalie en raison d'une expansion significative des caries cardiaques. Cette variante clinique de la cardiomégalie se caractérise par un pronostic extrêmement défavorable et un taux élevé de létalité due à des complications.

En pédiatrie, la cardiomégalie complique le cours de la myocardite virale, qui se manifeste comme une manifestation de maladies virales infantiles. Cette catégorie de changements pathologiques dans le myocarde se produit en raison du déclenchement de mécanismes auto-immuns.

Symptômes de la cardiomégalie

Étant donné que le processus de développement de la cardiomégalie prend une longue période de temps et survient dans le contexte de la pathologie cardiaque existante, les patients ne présentent pas de plaintes spécifiques qui permettent d'établir une conclusion correcte sans utiliser de méthodes d'enquête supplémentaires. Plus de patients se plaignent, ce qui reflète la pathologie sous-jacente. C'est-à-dire dans une situation où une personne souffre d'hypertension pendant une longue période, les symptômes primaires qu'il notera seront les symptômes de l'hypertension artérielle, en particulier ceux qui se manifestent au cours de la crise (maux de tête, nausées, étourdissements ).

Malheureusement, la cardiomégalie appartient à la catégorie des «syndromes dissimulés cliniquement», masqués sous les manifestations d'autres maladies. La plupart des patients atteints de cardiomégalie notent le syndrome de la douleur dans la zone cardiaque, qui n'a rien à voir avec l'attaque typique de l'angine de poitrine, mais peut nuire de manière significative à la qualité de vie du patient. Ce syndrome de la douleur, en règle générale, est rapidement arrêté en prenant Valocordin 15 gouttes une fois. L'apparition de signes de cardiomégalie chez les patients s'accompagne le plus souvent d'un tableau clinique de l'insuffisance cardiaque, dont les manifestations sont une dyspnée lentement progressive, des violations mineures du rythme de l'activité cardiaque, des étourdissements et une diminution de l'efficacité.

Lors de l'examen initial d'un patient atteint de cardiomégalie, il faut prendre soin de recueillir des données anamnésiques pouvant aider à vérifier la cause de son développement. En outre, la description des plaintes du patient permet de clarifier la nature et la nature de la cardiomégalie. Par exemple, pour cette pathologie, la détérioration pathognomonique du patient pendant la nuit, au cours de laquelle la progression de la dyspnée est notée, et avec une cardiomégalie sévère, l'apparition d' asthme paroxystique cardiaque est pathognomonique.

Pratiquement dans 100% des cas de cardiomégalie, qui résulte de la progression de la pathologie cardiologique de fond, les patients notent une diminution progressive de la tolérance de l'activité physique habituelle. Beaucoup de patients ne croient pas que ce symptôme est lié à la progression de la cardiomégalie et les cardiologues sont d'avis contraire.

Diagnostic de la cardiomégalie

Une augmentation significative des paramètres cardiaques peut être diagnostiquée par le cardiologue lors de l'examen initial du patient sur la base de données de percussion et de changements auscultats. Ainsi, l'expansion de l'aptitude cardiaque relative est observée avec une dilatation prononcée des cavités du cœur droit. En outre, il y a une expansion et un certain déplacement de l'impulsion apicale. Les modifications accidentelles reflètent en grande partie les dégâts concomitants de l'appareil valvulaire et consistent en l'apparition de bruit dans divers points auscultatifs. Le diagnostic de l'hypertension veineuse et de la stagnation sur une large gamme de circulation sanguine chez un médecin expérimenté ne pose pas de difficultés et consiste à déterminer les signes d'un œdème de tissus mous des membres inférieurs, de l'ascite, de la peau et des manifestations vasculaires.

En tant que mesures diagnostiques qui permettent d'établir de manière fiable la présence de changements dans la forme et la taille du cœur, il est possible d'utiliser des méthodes de diagnostic instrumentales accessibles et non compliquées en termes de performance technique (méthodes d'imagerie du faisceau, surveillance électrocardiographique). Cependant, l'angiographie, l'echocardioscopie transesophagienne et même la biopsie par ponction sont maintenant utilisées pour examiner plus précisément le patient, ce qui permet d'établir la cause profonde de la cardiomégalie dont la fiabilité atteint 100%.

La méthode de diagnostic standard pour les méthodes de dépistage pour toute catégorie de patients est radiologique, mais il convient de noter que cette technique permet de reconnaître le degré prononcé de cardiomégalie causé par une expansion significative des cavités cardiaques en raison de l'amincissement de sa paroi musculaire. Dans certaines situations, la détection de la cardiomégalie avec un examen radiographique standard n'est pas difficile et consiste à visualiser l'ombre altérée du médiastin, l'indice cardiothoracique agrandi et la formation de configurations cardiaques typiques. Le complément de l'examen radiographique standard de la cavité thoracique est une radiographie dans la projection latérale avec un contraste simultané de l'œsophage, ce qui permet de déterminer indirectement la localisation des parties du cœur affectées. Le diagnostic différentiel de la cardiomégalie lors d'un examen radiologique doit être effectué avec des maladies telles que les kystes péricardiques, les néoplasmes du médiastin et la péricardite , car toutes ces pathologies, d'une manière ou d'une autre, sont visualisées comme une ombre agrandie du médiastin.

L'examen électrocardiographique du patient permet d'établir des signes indirects de cardiomégalie uniquement dans une situation où la taille du cœur augmente en raison de l'hypertrophie des divisions gauche ou droite, bien que ces changements soient caractéristiques d'un certain nombre de pathologies cardiaques.

Dans une situation où la cardiomégalie est suspectée chez les enfants, et si nécessaire, les changements de détail non seulement de la taille, mais aussi de la structure du tissu musculaire, évaluent les paramètres hémodynamiques, la seule méthode de diagnostic fiable est l'échocardiographie réalisée dans l'accès transthoracique standard. Lors de l'examen ultrasonore des structures cardiaques, l'appareil de soupape, la présence de dégâts myocardiques diffus ou focaux et la cavité sont examinés pour la présence de formations volumiques.

Les méthodes invasives d'examen cardiaque, qui incluent le cathétérisme intracavitaire, sont utilisées comme mesure thérapeutique et diagnostique et constituent le moyen le plus instructif de déterminer la cause de la cardiomégalie. À l'aide de ces techniques, on a évalué le changement du gradient de pression intracavitale, l'état de l'appareil cardiaque valvulaire, la présence de changements dans les artères coronaires et le shunt pathologique.

Traitement de la cardiomégalie

Si une personne est diagnostiquée avec une cardiomégalie, le patient devrait être prévenu que cette pathologie implique le développement de changements irréversibles dans le myocarde et les caries cardiaques, et la chirurgie est la seule méthode efficace pour éliminer ces changements pathologiques. À d'autres égards, un traitement conservateur, ainsi que des méthodes non pharmacologiques, sont utilisés pour éliminer l'aggravation possible de la cardiomégalie et prévenir les complications.

Les méthodes non médicales de traitement préventif sont la correction des comportements alimentaires (restriction des aliments saturés de cholestérol et de triglycérides, ainsi qu'une forte restriction de l'apport en sel dans le corps avec des aliments). Avec la cardiomégalie, accompagnée d' une insuffisance cardiovasculaire , une attention particulière devrait être accordée au régime de l'eau et au contrôle quotidien de la diurese. Si possible, le patient devrait limiter l'activité physique en cas d' insuffisance cardiaque grave.

La principale direction du traitement médicamenteux d'un patient atteint de cardiomégalie est la thérapie étiotropique, dont les médicaments peuvent compenser les troubles hémodynamiques, ainsi que d'éliminer les facteurs qui aggravent le cours de la cardiomégalie. Dans une situation où une augmentation de la taille de la cavité ou de l'épaisseur de la paroi cardiaque est observée chez un patient souffrant d'une anamnèse hypertendue, les médicaments de choix sont des antihypertenseurs combinés qui doivent contenir un diurétique (comprimé Enap H-1 le matin). Si la cardiomégalie s'est développée contre les dommages cardiaques ischémiques, les catégories suivantes de médicaments devraient être incluses dans le traitement multicomposant: les bêta-bloquants (Egilok dans une dose quotidienne de 50 mg), les nitrates prolongés (retard cardiaque 40 mg par jour), les glycosides cardiaques (digoxine au soutien dosage de 125 μg).

En ce qui concerne le fait que la cardiomégalie est le plus souvent accompagnée d'une perturbation hémodynamique dans une large gamme de circulation sanguine, une attention particulière devrait être accordée aux patients présentant des signes de stagnation accompagnés d'un syndrome edémateux prononcé. Dans cette situation, la seule méthode justifiée de correction du médicament est une stimulation adéquate de la diurèse avec l'utilisation de diurétiques d'une action pharmacologique différente (Furosémide dans une dose quotidienne de 40 mg, Veroshpiron dans une dose journalière d'au moins 0,025 mg).

Parmi les techniques chirurgicales pour le traitement de cardiomégalie, des manuels chirurgicaux palliatifs pour l'élimination des défauts valvulaires sont appliqués.