Éruptions allergiques

аллергические высыпания фото Diverses éruptions cutanées sont l'un des symptômes les plus courants d'une réaction allergique dans le corps d'une personne. Le plus souvent, les éruptions cutanées allergiques sont la réponse de la défense immunitaire à allergènes alimentaires, de contact et médicinaux, un peu moins souvent sur les aéroallergènes (pollen des plantes, odeurs, poussières, etc.).

Selon les données de nombreuses études épidémiologiques, des millions de personnes sont quotidiennement confrontées à diverses manifestations d'allergies cutanées dans le monde entier, et leur nombre ne cesse d'augmenter chaque année

Éruptions cutanées allergiques chez les enfants

Pour prévenir et exclure en temps opportun les conséquences possibles, parfois assez graves, tous les parents doivent savoir quelles éruptions cutanées allergiques peuvent se développer sur la peau de leurs enfants et comment l'éviter.

En partie, l'apparition d'une éruption allergique est due à une prédisposition héréditaire, lorsque l'un ou l'autre des parents souffre d'une forme quelconque de réaction allergique. Dans ce cas, le risque de développer des allergies et, par conséquent, des éruptions cutanées chez un enfant augmente de 50%.

De nombreux produits alimentaires modernes, qui contiennent principalement des composants génétiquement modifiés, des substituts secs de lait naturel et d'autres composants similaires, augmentent considérablement le risque d'éruption allergique dans le corps. Si ces aliments sont nourris par une mère qui allaite, elle donnera nécessairement un allergène provocant avec son lait à un bébé qui allaite. À cet égard, il est extrêmement important d'observer strictement le régime recommandé pendant la période d'alimentation et, si nécessaire, être en mesure de sélectionner correctement les composants naturels du leurre.

Non moins grave, provoquant le développement d'une réaction allergique cutanée chez les enfants est un facteur, est un environnement agressif moderne. L'air inhalé par les enfants dès la naissance est extrêmement saturé de divers composés chimiques qui pénètrent dans les voies respiratoires et empoisonnent le corps et provoquent des éruptions cutanées allergiques sur le visage, les mains et d'autres parties du corps du bébé.

Les symptômes et les signes d'éruptions allergiques

Les éruptions cutanées allergiques se manifestent toujours après le contact avec l'allergène responsable, qui, dans la nature, est vraiment énorme. Les types les plus communs d'éruption allergique incluent la neurodermatitis, la dermatite atopique, l'eczéma et l'urticaria.

La dermatite atopique s'accompagne toujours de brûlures, de démangeaisons, d'un gonflement de la peau. Dans les cas graves, l'apparition de cloques remplies de contenu transparent est observée. Et en cas d'infection secondaire, la pyodermite peut se développer.

Lire la suite → Dermatite atopique

L'urticaire se manifeste par l'apparition soudaine sur les muqueuses et la peau d'un grand nombre de cloques rosées de tailles différentes, en apparence très semblables aux cloques qui apparaissent quand l'ortie brûle. Ces études démangent intolérablement et sont sujettes à la fusion, formant ainsi de grandes plaques. Dans le cas de lésions sévères de la muqueuse, en particulier dans le nasopharynx, l'œdème de Quincke peut se développer et, par conséquent, constituer un danger d'étouffement menaçant le pronostic vital.

Plus → Hives et → Oedème Quincke

L'eczéma se manifeste par l'apparition sur la peau de la peau, souvent humide, rugueuse, des taches rouges fortement prurigineuses. Habituellement, l'eczéma est observé sur le dos des mains et le visage, mais dans certains cas, il peut affecter absolument toutes les zones de la peau humaine.

Les éruptions allergiques d'autres types d'éruption diffèrent en ce qu'elles sont presque toujours accompagnées d'une détérioration générale plutôt forte du bien-être. Simultanément avec une éruption sur la peau, il peut y avoir une augmentation de la température corporelle globale, une baisse de l'appétit, le développement d'un œdème des paupières, etc.

L'éruption allergique de l'enfant est particulièrement troublée. Il est agité, raye constamment les zones touchées, ce qui rend la peau encore plus rougissante et enflammée. Souvent les enfants en parallèle se plaignent de la congestion nasale, ils ont de la difficulté à respirer et il y a une toux sèche. Les bébés peuvent avoir des maux d'estomac, de la diarrhée et des vomissements. En cas d'apparition de cette symptomatologie, l'enfant doit être montré d'urgence au pédiatre ou à l'allergologue, tk. cela peut être un signe avant-coureur d'une condition aussi dangereuse que le choc anaphylactique

Plus → Choc anaphylactique

Éruptions allergiques - traitement

Avant le début du traitement antiallergique, il est nécessaire d'identifier correctement l'allergène responsable, qui a contribué au développement d'éruptions allergiques. À cette fin, l'allergologue nommera des tests sanguins spéciaux pour les immunoglobulines et les tests cutanés . Après avoir identifié l'allergène allergène, la tâche principale est d'exclure complètement tout contact avec lui. L'étape suivante consiste à exclure absolument de l'alimentation tous les produits potentiellement allergènes: poisson, noix, chocolat, agrumes, bonbons aux couleurs vives, boissons gazeuses, etc.

Dans le traitement des éruptions cutanées allergiques, une crème spéciale "Drapolen" s'est avérée très bonne. En outre, en fonction de l'âge (chez les enfants, le dosage est beaucoup moins), vous devez prendre un médicament anti-allergique Tavegil ou Suprastin. Dans le cas où le bébé se plaint constamment de démangeaisons sévères, vous pouvez appliquer des compresses froides sur les zones touchées.

Les éruptions cutanées allergiques sur la peau des mains et du visage supprime assez bien une préparation médicinale à base d'ingrédients à base de plantes (à la base de la réglisse nue) comme le glytsiram, qui est utilisé avec succès dans le traitement des enfants.

Comme la prévention de diverses éruptions de nature allergique, en plus de l'élimination obligatoire du contact avec l'allergène causal, il est nécessaire d'analyser et, si nécessaire, normaliser la nutrition, renforcer la protection immunitaire et mener un mode de vie sain.